• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Le coming-out de mon frère

Le coming-out de mon frère - Luc Grégoire

Mon frère Harold, a toujours été un peu spécial, que ce soit dans sa façon de parler ou d’agir. Quand nous étions jeunes, je demandais toujours au père Noël des petites voitures téléguidées et lui, il demandait des poupées. À l’halloween, les garçons du quartier se déguisaient en Superman, ou en Batman, lui, voulait se déguiser en petite sirène ou en petite princesse. Les enfants du quartier se moquaient de lui, mais il avait l’air de ne pas s’en faire plus que ça. Vers l’adolescence, quand je jouais au football, lui, restait à la maison pour aider ma mère en cuisine. Je n’arrivais pas à comprendre ses motivations. Un jour, j’ai commencé à fouiller dans ses affaires, quand j’ai aperçu qu’il traînait avec un groupe de fille. Et là, surprise ! Il y avait une paire de chaussures à talons, un maquillage et un rouge à lèvres parmi ses affaires. Je n’en ai pas parlé à mes parents, car je ne voulais pas les inquiéter. Quand nous sommes devenus adultes, je lui ai demandé à maintes reprises pourquoi il avait des affaires de femmes dans son cartable, il ne m’a jamais répondu. Quand nous allions tous dîner en famille, chez mes parents, moi, j’emmenais ma femme et mes enfants, et lui, il emmenait un copain différent à chaque fois. Un jour, j’ai parlé des excentricités de mon frère à ma femme. Durant ce temps, mon fils et son ami s’amusaient à regarder les enregistrements vidéo de l’inspection camera que j’ai installée. Alors, ils ont tout entendu. C’est là que l’ami de mon fils a dit, « il est gai, c’est sûr ». J’ai donc repensé à tout ce que mon frère a fait quand on était enfant, et j’ai trouvé que c’était la seule explication, il était homosexuel. Le weekend suivant, nous avions un repas en famille. À table, j’ai provoqué mon frère, j’ai parlé devant tout le monde des affaires de femme que j’ai trouvé dans son sac. Et c’est là qu’il a fait son coming-out, il a dit à tout le monde qu’il était gai. Après ça, mes parents ont rigolé, et ma femme aussi. On dirait que tout le monde le savait, sauf moi. Mes parents ont expliqué qu’ils le savaient depuis le jour où Harold a dit qu’il préférait les sandales roses de marque aux chaussures de course. Ils ont aussi dit qu’ils attendaient juste que ce soit Harold qui se décide à en parler.

 

The author:

author

L'humour est la forme la plus saine de la lucidité... Cette citation n'est pas de moi, évidemment. Cette citation est de Jacques Brel. Mais c'est probablement sur ces sages paroles que j'ai décidé d'asseoir les fondations de ma vie. Mais ne vous méprenez pas, je sais être sérieux quand le besoin le nécessite, toutefois, la vie est déjà si difficile parfois, que de tout prendre avec un sourire ne peut que l'embellir !