• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Changer de vie est loin d’être facile

Au Canada, comme ailleurs dans le monde, pour aspirer à une carrière réussie, le meilleur moyen reste encore de démarrer sa propre compagnie. J’en suis bien conscient. J’ai lu toute une panoplie d’informations sur le sujet. Et bien évidemment, j’ai pu constater que le plus difficile n’était pas de trouver un domaine passionnant. C’était plutôt de trouver le financement qui va avec la création d’une entreprise. Mais ce n’est pas pour autant que j’ai décidé de laisser tomber l’idée.

Trouver un bon travail, un réel challenge

J’ai postulé plusieurs fois pour une centaine d’entreprises. J’ai été reçu quelques fois pour des entretiens. Et j’ai aussi déjà fait l’expérience d’être une abeille ouvrière pour une grosse compagnie. La dernière fois, c’était il y a environ 1 an. J’étais alors un employé impliqué dans le développement des affaires pour la compagnie dans laquelle je travaillais. Je me rappelle m’être fait convaincre par la publicité des engagements de cette entreprise : une implication dans le bien-être de la société, une possibilité d’évolution de carrière, et une ambiance de travail attrayante. Mais pour un bon séjour dans une entreprise, encore faut-il avoir des collègues sur qui on peut compter. Chaque jour était un défi pour moi. Il fallait faire face à de nouveaux challenges, et évidemment, la compétition ne permettait pas le copinage. Au fur et à mesure les choses sont devenues un peu plus compliquées. Être une personne de forte corpulence, à la tête d’une équipe qui ne vous donne presque aucun respect, entraîne certainement le stress et la dépression. Bien sûr, je pouvais compter sur mes amis du bureau. Et le patron était de mon côté. Mais les disputes incessantes pour s’imposer, et pour tout et n’importe quoi, ne m’ont pas incité à rester plus longtemps.

Ne jamais baisser les bras, il y a toujours une issue 

Je gagnais bien ma vie, il faut le dire. Mais avec les charges mensuelles et les besoins du ménage, je n’avais pas fait assez d’économies pour monter ma propre société. Et faire quelques mois de plus dans une ambiance compliquée au travail n’était pas une option pour moi. Alors, j’ai fait un prêt.

Pour ce faire, je ne me suis pas adressé aux banques, qui sous leur hersasse de bureaucrate ne vous facilite pas toujours le financement d’un projet professionnel. Je me suis plutôt adressé à un ami pour l’obtention d’un prêt privé. Ce genre de démarche est plus sécurisé qu’on ne le croit. Il suffit de faire des papiers en ordre et de discuter des conditions avec le prestataire.

Je n’ai pas eu de mal à trouver mon prêteur. Je n’avais qu’à me connecter sur les sites de mise en relation pour des prêts personnels entre particuliers. En 24 heures, j’ai pu avoir mon financement et commencer ma nouvelle vie.

 

The author:

author

L'humour est la forme la plus saine de la lucidité... Cette citation n'est pas de moi, évidemment. Cette citation est de Jacques Brel. Mais c'est probablement sur ces sages paroles que j'ai décidé d'asseoir les fondations de ma vie. Mais ne vous méprenez pas, je sais être sérieux quand le besoin le nécessite, toutefois, la vie est déjà si difficile parfois, que de tout prendre avec un sourire ne peut que l'embellir !